Romuald Hazoumé

Picasso-mania. grand palais-Paris.expo.

Romuald Hazoumé est un plasticien béninois, né en 1962 à Porto-Novo (Bénin) 🇧🇯. Cette ville alimente 90 % d’essence consommée par le Bénin, ce qui en fait la capitale d’un trafic illicite. L’essence est transportée depuis le Nigéria 🇳🇬 voisin en pirogue, camion, ou moto. C’est cette contrebande (« kpayo »), qui a inspiré l’artiste dans la création de sa célèbre série de masques Bidons. Il mêle ainsi une problématique contemporaine (le trafic de carburant) à la tradition africaine ancestrale des masques.
Il est également reconnu pour son travail La Bouche du roi, exposé notamment au Royaume Uni 🇬🇧 dans le cadre du bicentenaire de l’Acte de loi de 1807 (Slave Trade Act), sur le commerce des esclaves.
Il explique ainsi son œuvre [voir photo] : « La bouche du roi, c’est l’estuaire du fleuve Mono. Là où les Portugais venaient acheter leurs esclaves. Si j’utilise des éléments modernes pour parler du thème de l’esclavage, c’est parce que je pense que cela reste un problème très actuel. Aujourd’hui, il y a des esclaves modernes avec la mondialisation sauvage. »
Pour Hazoumé, « Faire de l’art, c’est mieux que faire de la politique. On peut tenir un discours honnête, sans mentir. »

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :