Tiken Jah Fakoli

 

121064-tiken-jah-fakoly-en-concert-au-zenith-de-paris-en-2015

Tiken Jah Fakoli, Africain de cœur et de sang, reggaeman de passion
et militant de conviction 🎤

Tiken Jah Fakoly, de son vrai nom Doumbia Moussa Fakoly est né le 23 juin 1968 à Odienné au Nord-Ouest de la Côte d’Ivoire 🇨🇮 . Issu de l’ethnie malinké, il est le descendant d’un chef guerrier, et membre d’une famille de griots, ces dépositaires de la tradition orale contant l’histoire d’un peuple, ou l’histoire de familles.

7893970.image

Auteur compositeur et bien sûr chanteur, Tiken Jah Fakoly découvre assez tôt la musique reggae et monte son premier groupe, Djelys, en 1987. C’est donc par la scène qu’il réussit peu à peu à se faire connaître. Le plus célèbre de ces titres Mangercratie, sort en 1996 et lui donne une renommée dans toute l’Afrique de l’Ouest. Il y dénonce des régimes politiques en tout genre qui privent les citoyens de leurs droits les plus élémentaires.
Symbole du reggae africain, Tiken Jah cultive un reggae 100% roots aux couleurs de l’Afrique mais aussi profondément inspiré par les vibes jamaïcaines qui le porteront depuis l’Afrique de l’Ouest, jusqu’à New-York, en passant par l’Olympia de Paris. En 2010, l’artiste sort son album African revolution enregistré entre les studios Tuff Gong en Jamaïque  et ceux de Bamako au Mali .
Dans cet album, il allie le reggae et les instruments traditionnels africains que sont le ngoni, la kora ou le balafon, donnant ainsi à entendre un spectre plus large de musicalité.

5edeaab3bd898ac3b51fafccb41677ce_XL
Rasta et musulman, Tiken partage plusieurs cultures et parle plusieurs langues. Dans ses musiques, il alterne le français et le dioula, sa langue maternelle, qui se marie très bien à ses textes engagés. Il est par ailleurs l’un des auteurs de l’album Dropt the Debt (2003), au profit de l’organisation altermondialiste ATTAC.
Chanteur militant, il joue une musique pour « éveiller les consciences ». Les paroles de ses chansons parlent d’injustices que subissent les peuples africains et de l’oppression de leurs dirigeants.

Depuis 2003, Tiken Jah Fakoly vit exilé au Mali, il y possède un studio d’enregistrement où il produit de jeunes artistes africains afin de les promouvoir sur la scène internationale.

C’est donc un reggaeman proche du peuple que Esma vous propose de découvrir aujourd’hui à travers le titre Africain à Paris.

TJF_Francafrique

Liens pour aller plus loin:

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :