Les mythes du Lac Kivu

Situé dans la région des Grands Lacs, le lac Kivu forme une frontière naturelle entre la République Démocratique du Congo et le Rwanda. Possédant une notoriété macabre depuis le génocide de 1994, il est aussi connu en Afrique centrale pour la variété de mythes qui l’entourent. Il est le centre de convergence de légendes diverses qui contribuent à entretenir des croyances populaires. Ici, le mythe n’est pas un récit fantaisiste, mais un facteur intégré dans le rythme social, et éprouvé par la collectivité. Certains sont inspirés de faits réels, d’autres sont à l’origine de nouveaux comportements.

L’une des évocations les plus anciennes du Kivu puise sa source dans une légende rwandaise. Le mythe s’articule autour de l’aventure extra-conjugale d’une reine, «tellement frustrée par l’absence de son roi et guerrier de mari, menant bataille sur le front, qu’elle fait appel à son serviteur. Celui-ci pétri de peur, tremble de tout son corps, parce que menacé d’être exécuté si il refuse de s’unir à elle. »  De ce rapport naît une « explosion aqueuse, si abondante qu’elle sera la source du Kivu. » 

Cette légende permet d’attribuer une parenté féminine à un espace primordial pour les habitants de la région du lac Kivu. Elle contredit également l’idée d’un tabou sur le plaisir féminin. Au Rwanda, l’éducation sexuelle transmise de génération en génération n’omet pas la place de la femme, d’où la transmission du savoir du kunyaza. 

La Reine est un modèle d’expression de la sexualité féminine au Rwanda. Cet espace naturel est aussi un lieu de travail et d’activités pour de nombreux pêcheurs de la région. Cette pêche fluctue en fonction de la pollution aquatique et du climat. La croyance de l’apparition d’une sardine qui tuerait les poissons se popularise en cas de mauvaises récoltes, pour expliquer les manques de vivre. 

Cependant, la rumeur implique également la responsabilité de Paul Kagame. Témoins de l’instabilité de la région, les cadavres ayant flotté à la surface du lac Kivu sont assimilés aux poissons morts, incapables de nourrir les populations. 

 

Sources : 

FAYE Gaël. Petit pays. Hachette. Paris, 2017. 

JOURDAIN, Olivier, réal. L’Eau sacrée [DVD]. 2016. 55min.

MOUSSAOUI Rosa. Sur les rives du Lac Kivu, le legs du génocide au Rwanda. [en ligne] Avril 2014. Disponible sur: https://www.humanite.fr/sur-les-rives-du-lac-kivu-le-legs-du-genocide-au-rwanda

 

L’auteure :

 

DALANDA
Dalanda MOUKALA, secrétaire générale d’ESMA et originaire du Congo-Brazzaville et de la Guinée Conakry. Étudiante en deuxième année de licence d’histoire.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :