Point culture : l’Afrique du Sud

l’Afrique du Sud

Comme vous l’aurez deviné, c’est l’Afrique du Sud que nous mettons à l’honneur pour le mois de Décembre. ESMA vous présente une partie de la culture de ce grand pays !

Que serait un pays sans une langue ? Sans sa langue ? 

Pour le cas de l’Afrique du Sud, comme pour beaucoup d’autres pays du continent africain, il est nécessaire de parler au pluriel !  Nous savons à quel point ce continent renferme une diversité de cultures, une diversité telle qu’en réalité je me demande si nous en avons vraiment conscience !

Toutefois, contrairement à de nombreux pays d’Afrique où la langue officielle est principalement l’anglais ou du français, l’Afrique du Sud consacre dans sa Constitution 11 langues officielles qui sont majoritairement des langues autochtones. En effet, la Constitution sud-africaine de 1996 (et encore en vigueur de nos jours) reconnaît, à son article 6 : neuf langues autochtones dont le sepedi, le sesotho, le tswana, le swati, le venda, le tsonga, le ndébélé, le xhosa et le zoulou ; et deux langues d’origine européenne avec l’afrikaans et l’anglais.

Ainsi, à travers cet article, je vous propose de faire un tour rapide des langues parlées dans ce pays multiculturel qu’est l’Afrique du Sud !

I – Est-ce qu’il y a toujours eu 11 langues officielles ? 

Il faut savoir qu’au départ, en raison de l’histoire coloniale, les langues officielles de l’Afrique du Sud n’étaient seulement que l’anglais et du nééerlandais de 1910 à 1925, sachant que ce dernier sera progressivement remplacé par l’afrikaans (langue issue du néerlandais). Ainsi, jusqu’en 1994, l’Afrique du Sud n’a que deux langues officielles. C’est suite à la promulgation de la Constitution sud-africaine de 1996 que le pays mettra à l’honneur ses langues autochtones en fonction des particularités de ses neuf provinces fraîchement instaurées ! Par ailleurs, ce même article 6 dispose que “Reconnaissant que les langues indigènes de notre peuple ont connu, par le passé un usage et un statut marginalisé, l’État doit, par des mesures concrètes et positives, améliorer le statut et développer l’emploi de ces langues”. On constate donc une volonté de reconnaître et promouvoir ces langues autochtones qui ont tant été défavorisées au profit de langues venant d’ailleurs, de pays coloniaux, alors même que ces langues autochtones portent à elles-mêmes un lourd patrimoine historique et culturel sud-africain (comme n’importe quelle langue le ferait pour l’histoire de son pays, je suppose. C’est notamment légitime  pour un pays qui fut oppressé de revaloriser son patrimoine longtemps mis à l’écart). Je pense notamment au zoulou, héritage du Royaume Zoulou que nous connaissons tou.te.s, avec son roi Chaka Zoulou célèbre pour ses conquêtes et ses stratégies militaires.

II – Comment promouvoir 11 langues de façon égalitaire ?

La Constitution sud-africaine est claire, “ toutes les langues officielles doivent jouir d’une parité de considération et faire l’objet d’un traitement équitable” (toujours ce bel article 6 !). La reconnaissance de ces neuf langues autochtones, que l’on place désormais au côté de l’anglais et de l’afrikaans, doit permettre de traiter chaque Sud-Africain de manière égalitaire. Bien sûr, je pense qu’il serait un peu complexe de faire à chaque fois 11 copies de chaque document officiel, c’est pourquoi les politiques linguistiques qui ont été instaurées tentent d’organiser ce multilinguisme en permettant aux provinces de choisir les langues officielles qu’elles veulent utiliser afin de s’adapter selon leurs langues majoritairement parlées. 

(source de l’image : Afrique du Sud : généralités https://www.axl.cefan.ulaval.ca/afrique/afriquesud-1demo.htm )

Et ce n’est pas tout, même les langues minoritaires doivent être considérées ! Tout est dit dans l’article 6 de la Constitution qui dispose à son 5ème paragraphe que le Conseil linguistique pan-sud-africain est chargé de “de promouvoir et assurer le respect pour les langues, incluant l’allemand, le grec, le gujarati, l’hindi, le portugais, le tamoul, le télougou, l’ourdou et d’autres langues généralement employées par des communautés en Afrique du Sud, ainsi que l’arabe, l’hébreu, le sanskrit et d’autres utilisées à des fins religieuses”. Sans oublier la langue des signes sud-africaine qui est tout autant prise en compte !

Alors évidemment, tout cela ne reste que du texte, que des mots. Qu’est-ce que cela donne réellement en pratique ? Bonne question… l’anglais semblait toujours être favorisé malgré tout cet effort, d’où la promulgation de la loi de 2012 sur l’emploi des langues officielles qui avait pour objectif d’exiger la parité de reconnaissance et l’équité de traitement entre les onze langues officielles, et faciliter l’équitable accès aux services et aux informations du gouvernement. D’autre part, il faut relever que grâce à cette politique linguistique, beaucoup de Sud-Africains maîtrisent au moins 2 langues, la plupart des Sud-Africain.e.s sont donc bilingues.

III – Et les langues d’origine européenne dans tout ça ? 

L’afrikaans est troisième dans le classement des langues les plus parlées d’Afrique du Sud avec environ 13% de locuteurs dans la population sud-africaine selon une étude datant de 2011 (source à la fin de l’article), et l’anglais est quatrième avec 9%. Ces deux langues sont donc derrière le zoulou avec environ 23% de locuteurs, et le xhosa avec 16% de locuteurs. Néanmoins, l’anglais reste, encore aujourd’hui, la langue utilisée en priorité par les médias et le gouvernement. De plus, elle est aussi la langue la plus parlées en ce qui concerne le monde professionnel, et la plus “utile” pour échanger entre les diverses communautés que contiennent l’Afrique du Sud. 

Ce pays fascine le monde pour la mixité et la richesse culturelle qu’il renferme à lui tout seul. Finalement, on a bien l’impression que l’Afrique du Sud porte très bien son surnom, qui est la “Nation Arc-en-ciel”. 


Nimeo Okana, Etudiant.e en L2 Droit à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et Trésorier.e d’ESMA 


SOURCES : 

  • “11 official languages of South Africa’s multilingual landscape”,Daytranslationsblog, consulté le 6 décembre 2022. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :