Point présentation : le Cap-Vert

Comme vous l’aurez deviné, c’est le Cap-Vert que nous mettons à l’honneur en ce mois de mai. ESMA vous présente ce magnifique pays !

Point présentation : le Cap-Vert

 

img-3-small480Le Cap-Vert, aussi connu sous le nom de Cabo Verde, est un archipel constitué de dix îles et huit îlots, essentiellement d’origine volcanique et  situé à l’Ouest du continent africain. On distingue les îles du Vent (Barlavento) des îles Sous-le-Vent (Sotavento). Les navigateurs portugais l’ont découvert au XVème siècle, période d’expansion occidentale et moment où les îles avoisinantes ont aussi été intégrées au territoire portugais ou espagnol. Il se situe notamment près de Madère et de l’archipel des Açores, territoires portugais, ainsi que des îles Canaries, appartenant à l’Espagne. Le pays compte 568 373 habitants en 2018. La capitale est Praia et les villes principales sont Praia, Mindelo et Assomada. Les conditions climatiques et géographiques de l’archipel ne lui permettent pas d’avoir une agriculture florissante, mais avec un tourisme et des activités de pêche importants, le Cap-Vert bénéficie de l’une des situation économique des plus favorables de la région.  Le chef de l’État est Jorge Carlos Fonseca depuis le 9 septembre 2011.

 

Histoire coloniale et acheminement vers l’indépendance 

Le créole capverdien est la langue courante mais en tant qu’ancienne colonie portugaise, le pays demeure partiellement lusophone et le portugais fait encore partie des langues officielles du pays. Déjà au XVIIIème siècle, la langue portugaise était de moins en moins parlée au profit de la langue créole, ce qui a notamment contribué à provoquer la perte d’influence progressive du Portugal sur la région. La langue créole, issue de la langue maternelle, facilitait aussi largement la communication entre les peuples autochtones et européens sur le territoire de la colonie.  Le Cap-vert a longtemps constitué un point de passage stratégique donnant accès à l’Afrique Occidentale utilisé par les Portugais pour développer leurs échanges avec les royaumes africains. C’est aussi par le Cap-Vert que transitait une partie de la traite négrière entre l’Afrique, l’Europe et les Amériques. L’île de Santiago et plus précisément le port négrier « Ribeira Grande de Santiago » est ainsi devenu l’un des points centraux de trafic des esclaves et c’est par la navigation et la traite négrière que l’ensemble des îles se sont progressivement peuplées. Les Noirs arrivaient alors soit pour travailler sur place ou afin d’être réexportés dans le cadre du trafic d’esclaves. Les Portugais se sont d’abord sur l’île de Santiago et la population métropolitaine a progressivement afflué pour former une communauté d’agents administratifs, d’ecclésiastiques, de militaires et de commerçants entre autres. Au départ, seules les îles de Santiago et de Fogo accueillaient les hommes afin de laisser le reste des terres à l’élevage de chevaux et à la production de coton, secteurs d’économie importants pour le royaume lusitanien. Pour échapper aux famines du XVIIIème siècle et à la traite négrière,  une partie de la population a  émigré vers les autres colonies portugaises (Angola, São Tomé et Guinée-Bissau). L’émigration vers l’Europe n’a commencé qu’après la Seconde Guerre mondiale. On estime que plus de la moitié des capverdiens ne résident pas dans les îles de l’archipel mais la diaspora capverdienne présente dans de nombreux pays maintient les liens culturels avec leur pays d’origine (par le créole, la musique etc.). Les capverdiens sont aujourd’hui à la recherche d’une unité identitaire qui rassemble à la fois les habitants des îles mais aussi ceux des États-Unis d’Amérique et du Brésil.

La proclamation de l’indépendance date du 5 juillet 1975 et c’est à son issue que le Cap-Vert est devenue l’actuelle République du Cap-vert avec Aristides Pereira comme premier président. Lorsque les Capverdiens se sont installés en Guinée-Bissau, ils fondent le « Partido africano da independência da Guiné e Cabo Verde » (P.A.I.G.C.) dans l’espoir d’obtenir l’indépendance conjointe des deux pays. Le Portugal a tenté d’apaiser les tensions en y faisant quelques aménagements (notamment des routes) artificiels. Par ailleurs, il maintient les capverdiens loin des rébellions organisées par les africains indépendantistes guinéens de 1961 à 1974 en tentant de nourrir l’animosité entre les capverdiens et les africains. Le Portugal n’est tout de même pas parvenu à empêcher les capverdiens de manifester leur volonté de devenir une République indépendante, finalement reconnue grâce au travail du PAIGC (en parti à l’origine de l’indépendance bissau-guinéenne également). Malgré la volonté de certains hommes politiques, l’union interétatique entre les deux pays n’aura finalement pas lieu.

La Cap-Vert est aujourd’hui l’une des seules anciennes colonies portugaises, et il se distingue par son importante population métisse, trace du mélange culturel qui s’y est produit.

 

Bibliographie

 

José Maria Semedo, « L’archipel du Cap-Vert entre nature et société », Dynamiques environnementales. 37. 2016. 10-31. consulté sur : https://journals-openedition-org.ezpaarse.univ-paris1.fr/dynenviron/776

René PELISSIER, « CAP-VERT (CABO VERDE) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 avril 2020. URL : http://www.universalis-edu.com/encyclopedie/cap-vert/

“Présentation de Cap-Vert”. France Diplomatie, Ministère de l’Europe et des Affaires Étrangère. Février 2019. Consulté sur: https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/dossiers-pays/cap-vert/presentation-de-cap-vert/

 

IMG_7284
CHEMMAH Aïcha, étudiante en L2 Droit-Philosophie et co-responsable du pôle rédaction à ESMA.

 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :