Point Culture : Madagascar

Madagascar

Comme vous l’aurez deviné, c’est Madagascar qui est mis à l’honneur ! ESMA vous présente la cérémonie du famadihana.

Le famadihana: une cérémonie malgache entre histoire et spiritualité 

Le famadihana, traduit “retournement des morts” est une cérémonie funéraire traditionnelle pratiquée dans la région des hauts-plateaux malgaches. Se déroulant tous les 5 à 7 ans et s’étalant sur environ 3 jours, il s’agit d’une festivité réunissant tous les membres d’une famille. Il est question lors de l’événement d’exhumer les défunts du tombeau familial, afin de renouveler leurs linceuls. Bien loin d’une cérémonie morose, c’est une véritable festivité rythmée par divers chants et danses. Toutefois, le contexte actuel tend à raréfier la pratique, et peut être à questionner sa pérennité. 

UNE ORIGINE ANCIENNE

Le famadihana n’est pas une pratique inédite. Bien que l’on remonte son apparition à Madagascar au XVIIème siècle, elle s’inscrit dans le droit fil de cérémonies datant d’avant l’époque moderne. En effet, le famadihana prend son origine dans certaines coutumes funéraires identifiées par les anthropologues en Asie du Sud-Est, en Egypte antique ou encore dans le Proche-Orient. On peut citer l’exemple des “doubles funérailles”, processus qui permet aux défunts de rejoindre “l’autre monde” grâce à 2 enterrements distincts. C’est en 1814 que le famadihana est devenue une tradition commune et répétée à Madagascar, sous le règne du fils d’Andrianampoinimerina, Radama 1er. 

PRÉPARATION ET DÉROULEMENT DE LA CÉRÉMONIE

Le famadihana est un événement relativement important, de sorte que sa préparation est anticipée bien à l’avance par les familles malgaches. Généralement, le rite est prévu plusieurs mois avant son déroulement. Les chefs des ménages composant la famille sont les principaux organisateurs de l’événement en raison de leur position dans la hiérarchie familiale. Ces derniers se réunissent afin de prévoir les dépenses, fixer des dates, mais également de préparer les autorisations pour réserver le terrain. Le rôle des chefs de ménages est primordial lors de la cérémonie car ce sont de véritables chefs de file. La famille malgache étant prise au sens élargi (elle lie des individus partageant le même sang, ou encore des liens d’affinités), ces derniers ont des positions éminentes et sont souvent chargés de participer activement à l’organisation de tout type d’évènement réunissant les membres du groupe. Plus globalement, tous les invités et participants sont appelés à contribuer financièrement parlant, ou en se chargeant de la nourriture, dans un esprit de solidarité et d’un système de don/contre-don. Lors du rite lui-même, les membres de la famille déterrent les défunts afin d’en changer leurs linceuls, dit “lamba”. Avant et après le changement de tissus, les personnes présentes dansent en rythme en s’emparant des ossements, avant de les remettre dans leurs tombeaux. Bien souvent, lors du changement de linceuls, les invités font des offrandes en glissant dans les nouveaux tissus de l’argent ou encore des photos. 

SPIRITUALITÉ ET SYMBOLIQUE 

Le famadihana est imprégné d’une forte dimension spirituelle et symbolique. En effet si d’un point de vue occidental la cérémonie peut être perçue comme “ostentatoire”, il est bien question de montrer son respect pour ceux qui ont quitté ce monde et de les honorer. Le rapport à la mort est tout à fait différent dans ces sociétés. À travers cette cérémonie, les individus tentent de passer du deuil à la joie. Le moment de deuil est incarné par le tout premier enterrement, tandis que le famadihana représente un moment heureux. La cérémonie  possède également un autre enjeu majeur: la cohésion familiale. En effet, les membres d’un même groupe ont peu l’occasion de se réunir et  le rite est ainsi l’occasion de renforcer les liens. De même, c’est aussi l’occasion de réaffirmer une relation avec les ancêtres pour la nouvelle génération. Les malgaches plus généralement entretiennent un lien important avec leurs aînés. La cérémonie est une forme de reconnaissance envers ces derniers, en leur montrant que les vivants ne les oublient pas. 

UNE TRADITION VOUÉE À DISPARAÎTRE? 

La tradition du famadihana devient de plus en plus rare pour plusieurs raisons. Tout d’abord d’un point de vue économique, l’évènement a un coût élevé parfois difficile à assumer malgré le système de cotisation et de don. Rappelons que le salaire mensuel moyen par habitant s’élève à 43 dollars à Madagascar. De plus, le joug de l’occidentalisation et du christianisme importé par les missions d’évangélisation du XIXème siècle appuie le déclin du rite. La lecture de la bible proscrit la pratique, mettant en danger la pérennité de la tradition par des malgaches qui s’en détournent de plus en plus. Cette idée met en lumière la conquête des esprits engendrée par la colonisation en Afrique, poussant les populations à se détourner de leur propre système de croyance. Il est de plus en plus courant en Afrique que les traditions et rites pré-coloniaux soient abandonnés par les individus, en partie en raison d’une forte influence occidentale. 

Enfin, le dernier facteur à identifier relève d’un aspect plutôt médical. Il a été admis par les autorités que la réapparition de l’épidémie de peste pulmonaire pouvait être liée à la pratique du famadihana. Bien souvent, les familles insistent pour enterrer leurs proches atteints de la peste pulmonaire dans les caveaux familiaux malgré les recommandations des autorités sanitaires. Les bactéries de peste continuent de vivre même après le décès, ce qui peut être relativement dangereux lors du famadihana qui consiste à manipuler les corps de ces mêmes défunts. Les contaminations sont alors courantes, menaçant la perpétuation du rite. 


Bahati ALI
L2 science-politique à Paris 1 Panthéon Sorbonne et membre active à ESMA

BIBLIOGRAPHIE


Famadihana ou retournement des morts- voyage madagascar

URL : https://www.voyagemadagascar.com/famadihana-retournement-morts

Famadihana- Grande latitudes

URL : https://www.grandeslatitudes.voyage/le-famadihana

Famadihana- Page wikipédia:

URL : https://fr.wikipedia.org/wiki/Famadihana#:~:text=Le%20famadihana%2C%20ou%20retournement%20des,la%20r%C3%A9gion%20des%20Hautes%20Terres.

Madagascar: un rite funéraire pas comme les autres- Blog pompes funèbres

URL : http://blog-pompes-funebres.fr/madagascar-rite-funeraire-famadihana.html#:~:text=Le%20d%C3%A9roulement%20du%20Famadihana,morts%20%C2%BB%20implique%20un%20certain%20co%C3%BBt.

Peste: 42 personnes 42 personnes sont mortes à Madagascar- Pourquoi docteur 

URL : https://www.pourquoidocteur.fr/Articles/Question-dactu/23120-Peste-42-personnes-mortes-Madagascar

https://www.pourquoidocteur.fr/Articles/Question-d-actu/23120-Peste-42-personnes-mortes-Madagascar
Sandron, Frédéric. « Transmission intergénérationnelle des normes et des valeurs : le famadihana dans les Hautes Terres malgaches », Recherches familiales, vol. 8, no. 1, 2011, pp. 31-47.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :