Point présentation : Le Rwanda

Le Rwanda

Comme vous l’aurez deviné, c’est le Rwanda que nous mettons à l’honneur pour le mois de février. ESMA vous présente ce grand pays !

Présentation générale

Le Rwanda ou la République du Rwanda est un pays de l’Afrique de l’Est. Il partage des frontières avec l’Ouganda, le Burundi, la Tanzanie à l’est et la République démocratique du Congo à l’ouest. Le pays est également surnommé le « pays des mille collines ». 

Le Rwanda a pour capitale Kigali qui est située en centre du pays. Il est divisé en 5 provinces (intara) : la province du Nord, du Sud, de l’Est, de l’Ouest et la ville de Kigali. 

Géographie 

Le pays, à la fois verdoyant et montagneux, compte 12,95 millions d’habitants (2020). Le Rwanda est surnommé “le pays des milles collines” car il se situe dans la Vallée du Grand Rift, une un ensemble géologique constitué d’une série de failles et de volcans d’Afrique de l’Est.

Démographie 

Avec plus de 12 millions d’habitants, le Rwanda est le deuxième pays le plus dense d’Afrique. La grande majorité du pays fait partie du groupe culturel suivant : les Banyarwandas. Ce dernier est divisé en trois sous-groupes, les Twa, les Hutu et les Tutsi. 

Il est cependant important de revenir sur l’origine des Hutu et des Tutsi qui étaient auparavant perçus comme des classes. Le terme “hutu” désignait  “le dépendant” ou “l’inférieur” dans un rapport de clientèle ou hiérarchique. Ainsi les Tutsi étaient donc le groupe le plus aisé et avec le plus de privilèges. Ces termes deviennent de réels identités ethnique au temps des  « colonisés de la première génération », notamment via l’imposition de la mention ethnique sur les livrets d’identité par l’occupation belge. Les colons belges ont alors attisé cette différence et se sont appuyés sur les Tutsi pour gouverner. Cela a créé des tensions et des crispations au sein de la population. Les termes connaîtront par la suite une ethnicisation et une politisation qui conduira au génocide des Tutsi. 

Le pays compte 4 langues officielles, le français, le swahili, l’anglais et le kinyarwanda. 

Histoire

La partie de l’histoire rwandaise la plus tristement célèbre est celle du génocide des Tutsi. Les Hutu et les Tutsi sont à la base un même peuple avec une langue commune, or, lors de la colonisation des privilèges ont été attribués aux Tutsi et une distinction naît alors entre les deux groupes. Lorsque le pays gagne son indépendance en 1962, les Hutu se retrouvent au pouvoir et mettent fin aux avantages pour les Tutsi. Ces derniers deviennent les boucs – émissaires du pouvoir ce qui force plusieurs à s’exiler dans les pays voisins.

En 1999, le Front Patriotique Rwandais (FPR) composé majoritairement de Tutsi, lance une attaque qui sert de prétexte au président Hutu de l’époque, Juvénal Habyarimana, pour contre-attaquer. Il y a un réel discours de haine contre les Tutsi et un projet de répondre à la “question Tutsi” par les armes.

La situation s’envenime le 6 avril 1994 quand un attentat a lieu contre l’avion de Habyarimana. Des extrémistes Hutu décident alors de venger leur président et avec l’aide militaire prennent le pouvoir. C’est ainsi le début d’une centaine de jours de folie meurtrière durant lesquelles les Tutsi vont être méthodiquement et systématiquement tués à la machette. Ces massacres sont commis par l’armée rwandaise et des milices, mais également avec l’aide de la population. 

Le génocide prend fin le 4 juillet 1994 avec la prise de Kigali par FPR mené par Paul Kagame. Il aura fait 800 000 morts selon l’ONU, majoritairement des Tutsi mais aussi des Hutu modérés ou des Occidentaux. C’est 70 % du groupe culturel qui a disparu. 

La question de la responsabilité de la France est régulièrement mise en avant, notamment concernant la livraison d’armes. On reproche également à la France d’avoir activement soutenu les personnes ayant fait la promotion du projet d’extermination. Le rôle de la France dans ce drame est encore aujourd’hui controversé. 

Photographies de victimes du génocide au Centre du mémorial du génocide à Kigali Gisozi (Rwanda).

Bibliographie

Saur, Léon. « « Hutu » et « Tutsi » : des mots pour quoi dire ? », Histoire, monde et cultures religieuses, vol. 30, no. 2, 2014, pp. 119-138.

Génocide au Rwanda : quel rôle a joué la France ?, Le Monde, consulté le 15/02/2022


Slimani Fatima, L3 science politique, co-responsable du pôle rédaction 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :