Point Culture : le Nigéria

Le Nigéria

Comme vous l’aurez deviné, c’est le Nigéria que nous mettons à l’honneur pour le mois de janvier. ESMA vous propose de découvrir une partie de la culture de ce grand pays à travers un article sur l’industrie de la cinématographie nigériane.

Le phénomène Nollywood

L’industrie cinématographique nigériane est l’une des plus puissantes du monde. Nollywood est le deuxième producteur de films au monde juste après Bollywood et avant Hollywood. Le cinéma nigérian est aujourd’hui en pleine expansion et se fait de plus en plus connaître dans le monde entier. Comment peut-on alors expliquer l’expansion des films nollywoodiens ? 

Un contexte d’apparition difficile

Dans les années 1990, le Nigéria est soumis au régime militaire de Sani Abacha. La télévision ainsi que la presse n’étaient qu’au service du pouvoir militaire. De nombreuses personnes travaillant dans les médias sont renvoyées et se retrouvent au chômage. C’est dans ce contexte qu’elles commencent à tourner leurs productions qu’elles enregistrent dans des cassettes VHS. 

Les caractéristiques du cinéma nigérian

Le cinéma nigérian se distingue par la production de ses films à un coût faible. En effet, le coût moyen de production d’un film est de 15 000 dollars et la durée de production est d’environ deux mois à partir de la distribution artistique jusqu’à la sortie du film. On peut ajouter à cela, les thèmes récurrents qui sont abordés dans les films nigériens sont la religion, la sorcellerie, la morale et la vengeance. Ce sont des thèmes qui conquièrent d’abord toute la population nigériane mais aussi la majorité des populations des autres pays africains. Les producteurs disent raconter leurs propres histoires, afin que les téléspectateurs puissent en tirer des enseignements. Cela attire beaucoup les autres populations africaines qui se reconnaissent dans les récits racontés dans ces films. Parmi les films les plus populaires, on retrouve : Igodo (1999), Osuofia à Londres (2003) ou encore Dernier vol pour Abuja (2012).

Le problème de piratage

Malheureusement, l’industrie Nollywood est confrontée à des séries de piratages. L’existence de plusieurs locations illicites de vidéos, qui se contentent d’acheter les DVD et de les louer sans rien verser aux titulaires des droits d’auteur, est l’un des problèmes auxquels les producteurs de Nollywood doivent faire face. On compte aussi la diffusion illégale de ces films par d’autres chaînes de télévision africaines. 

En revanche, le gouvernement nigérian et les acteurs de l’industrie sont assistés par la Banque mondiale pour financer les mesures de lutte contre le piratage comme le code de l’identification de la source. Ce code permettra de vérifier dans les clubs vidéos et dans les magasins que seuls les contenus numérisés seront commercialisés. 


Bibliographie

Geoffret Xavier, Le Nollywood un outil nigérian d’influence, Ecole de Guerre Économique, 12 mai 2012.

https://www.ege.fr/infoguerre/le-nollywood-un-outil-nigerian-dinfluence

Le phénomène Nollywood, Organisation mondiale de propriété intellectuelle, Juin 2007

https://www.wipo.int/wipo_magazine/fr/2007/03/article_0004.html

Maudio Rebecca, Le cinéma nigérien: une mine d’or potentielle?, Afrique Renouveau, Mai 2013

https://www.un.org/africarenewal/fr/magazine/mai-2013/le-cinéma-nigérian-une-mine-d’or-potentielle

Yannick G, Le saviez-vous? La naissance de Nollywood, NOFI, 2014

Top des 20 films nigérians que vous devriez regarder, Prolifcochpa, 2010

https://prolifecoachpa.com/fr/actors-amp-actresses/46-top-20-best-nigerian-movies-you-should-watch.html


MADOUKA Marie, 2ème année de Licence en science politique et membre active au sein d’ESMA

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :